Genesis Morocco: La coopération énergétique entre l’Algérie et le Maroc au menu


Loading Assets... Please wait

Genesis Morocco

Project Genesis is a strategic sustainable development framework for Morocco to translate from being a net importer of energy and a country facing water shortage issues, into the number one producer both of clean renewable energy and water in the region.

Friday, March 4, 2011    <<Home

La coopération énergétique entre l’Algérie et le Maroc au menu


Personal Notes : It is really satisfactory for me to see that two sides are aware of their anchorage to one another. Energy as well as water and food are anchorage points that can be built upon.
There is no denying the complementarity between Morocco and Algeria, they produce energy, we produce food.


We can work together to produce energy, water and food thus attaining faster the goals of self sufficiency. I am a big advocate of self sufficiency, but not to the point of growing stuff that can be bought elsewhere cheaper.


On a related note, this also paves the way for us to use cheap gas to power future desalination units located in the north.

In the end what makes Project Genesis viable is a watershed of efficiencies as they develop over time, the more we dwell into the future, the more we realize that indeed this vision edges closer to reality.



Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi s’est entretenu mardi à Alger avec la ministre marocaine de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’environnement, Mme Amina Benkhadra, indique un communiqué du ministère. Les discussions ont porté essentiellement sur "le renforcement des relations de coopération entre les deux pays dans les domaines de l’énergie, des mines, de l’électricité et des énergies renouvelables", précise la même source. Les deux pays voisins avaient déjà affiché leur volonté de créer un marché maghrébin de l’électricité en vue de son ’’arrimage’’ au marché européen. Mais, selon des observateurs, la création de ce marché nécessite l’harmonisation des cadres réglementaires du secteur de l’électricité et un rapprochement des procédures de tarification de cette énergie entre les deux pays.

L’Algérie et le Maroc sont déjà reliés par une interconnexion de 400kv en vertu d’un accord signé en juillet 2008, une interconnexion devant permettre le transport de l’énergie électrique de l’Algérie vers l’Espagne via le Maroc.

Les interconnexions électriques maghrébines représentent seulement 1% des capacités de production globales du Maghreb, un taux qui reste insuffisant pour des échanges réguliers et étalés dans le temps, selon les mêmes observateurs.

L’Algérie, par la voix de son ministre de l’Energie, M. Yousfi, avait déclaré en juin 2010, lors de la première réunion du Conseil ministériel de l’énergie Maghreb-UE, qu’elle étudierait la possibilité de développer des projets de partenariat euro-méditerranéen dans le domaine des énergies renouvelables.

"Nous allons étudier toutes les possibilités de développement des énergies renouvelables non seulement au niveau national mais aussi au niveau régional", avait alors déclaré M. Yousfi.

L’Algérie fait transiter son gaz vers l’Espagne via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) par le territoire marocain.

Sourced : http://portail.cder.dz/